lundi, novembre 20, 2006

OVER*THERE... right here




En matière de sitcoms ou de séries TV, nous regardons plus ou moins la même chose depuis quelques années : Friends, Wil & Grace, Mad about You, Seinfeld, Ally Mc Beal, Desperate Housewives, Nip/Tick, Sex & The City pour ne citer que les plus connues. J’adore ces séries destinées pile poil au trentenaire célibataire que je suis, à le faire rire et flipper en même temps. Je découvre en ce moment une fort belle série, OVER*THERE, histoires croisées de Marines engagés en Irak, avec leur quotidien, leurs peurs et leurs pensées. OVER*THERE, loin de jouer a faire de la politique ou de la propagande, nous fait découvrir l’élément humain à l’intérieur même de la machine de guerre, ce qui fait qu’on a vite fait d’oublier le théâtre des opérations, l’Irak, pour que cette série devienne une véritable pièce de théâtre, a la fois humaine et barbare, avec des actes forts, encore plus vrais, avec des scènes de combats haletantes et aussi impressionnantes que celles de Black Hawk Down de Ridley Scott, avec des dialogues sans concessions, d’une rare subtilité, qui nous plongent dans la guerre, la vraie. OVER*THERE est avant tout l’histoire d’hommes et de femmes, l’histoire d’une guerre que les hommes s’infligent, et je ne dis pas que la guerre en Irak est injuste, et peut-être que ça aurait été injuste de ne pas la faire, d’autant plus qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise guerre. OVER*THERE, l’histoire d’un monde devenu fou, un monde qui pourra demain être le votre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire