lundi, septembre 17, 2007

"Nuke" ta mother

Qui à dit que les Fashion Weeks c'était uniquement pour les créateurs de mode et leurs "bombes" défilant sur les podiums des grandes capitales? Pas depuis que les créateurs d’armes s’y mettent en faisant défiler leurs bombes au-dessus des capitales. Ainsi, la Russie, grand couturier en la matière, présentait la semaine dernière sa nouvelle collection, une bombe à implosion la plus puissante du monde, un modèle de 7 tonnes dont les ravages sont comparables à ceux d’une charge nucléaire. Mais les Russes nous rassurent, c’est totalement écolo, ouf. On est bien loin des "bombes" et des "canons" russes de 180 cm/54 kg des défilés de mode. Qui a lancé cette mode des Superbombes? Ce sont les USA. En 2003. En dévoilant une élégante M.O.A.B (Massive Ordnance Air Blast), une bombe à effet de souffle de 9,5 tonnes, surnommée alors Mother Of All Bombs (pour M.O.A.B). Donc c’est non sans fierté que les Russes font la nique à la mother américaine avec une forme phallique aux capacités 4 fois plus destructrices. Une création saluée par les critiques et qui à déjà reçu le surnom de "Papa de toutes les Bombes". Father Fucker Vs Mother Fucker. La guerre des sexes s'envoie en l'air.
Après les bombes à effet de souffle, un film à vous couper le souffle, avec Death Proof, un segment Grindhouse de Quentin Tarantino. Vous avez toujours trouvé que Tarantino est un malade? Maintenant vous allez le considérer comme un putain de gros malade. Un génie. Et un film génial, extraordinairement bien filmé, des personnages et des dialogues très bien dosés, sans parler des cascades et des effets spéciaux qui vous laissent scotchés. La scène de l’accident est à la fois un chef d'oeuvre de réalisation et de réalisme. La bande Originale est aussi superbe, on peut entre autres bijoux qui subliment ce film écouter « Laisse tomber les filles » et « Chick Habit » de Serge Gainsbourg, chantées par April March.
Après les bombes à effet de souffle et le film à couper le souffle, un petit pétard mouillé pour terminer. Bernard Kouchner, le french "Rice" à fait sa Condoleezza au Grand Jury en invitant le monde à se préparer au pire, une guerre avec l’Iran. Tout simplement. Un journaliste voulait à juste titre savoir « comment on se prépare à la guerre (selon Kouchner)? ». Réponse de l'intéressé : « On se prépare en disant nous n’accepterons pas que cette bombe soit construite, suspendez l’enrichissement de l’uranium !». Totale Violence. La diplomatie Française à son Tarantino.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire