dimanche, février 10, 2008

Agent Provocateur

La fashion week c’est aussi au parlement turc que ça se passe. L’occasion pour les parlementaires de "dévoiler" la tendance pour la rentrée universitaire 08/09. Le retour du voile islamique aux amphis. La laïcité c’est tellement has-been. La prochaine rentrée universitaire turque, ce sera Sacs and the city. Sur la tête. Je ne vais pas m’attarder sur le sujet, tout ce que je dirais c’est que les turcs n’ont pas été vigilants face au retour des islamistes à la politique, rasés, polis et bien habillés. Résultat, ils ont un premier ministre ancien imam et un président islamiste dont la femme est voilée. Et pour la petite histoire, c’est sur lui que les défenseurs de la laïcité comptent pour ne pas promulguer la loi. Autant croire au père Noël. C'est drôle. Le plus drôle c’est que Tayyip Erdogan, premier ministre turc, argumentait ce projet de loi sur l’autorisation du port du voile par le fait que "Personne ne peut être privé de son droit à l'éducation supérieure". Si avec tous ces efforts pour les droits de l’homme (de la femme surtout), les turcs n’arrivent pas à intégrer la communauté européenne, je me fais moine. Après avoir désespérément vanté Gandrange et l’Italie pour relancer le buzz Carla Bruni, Sarko devra tenter de rebondir dans les sondages grâce à cette affaire du voile en Turquie pour l’écarter définitivement de l’Europe. Il faut dire qu’entre un président islamiste dont la femme est voilée et un président bling-bling dont la femme pose à poil, les valeurs ne peuvent pas être les mêmes. Les tendances aussi ne seront pas les mêmes. A Istanbul, on sera loin des universités Parisiennes où la grande tendance de la rentée sera le slip kangourou pour filles. Et autant vous dire que je préfère celles qui portent la culotte à celles qui portent le voile.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire