dimanche, mars 02, 2008

Die Hard With a Phone

Raul Reyes à passé l’arme à gauche. Le N°2 des Farc à été éliminé à 1800 mètres au-delà du territoire colombien. Comme quoi, les accidents les plus violents arrivent toujours à moins de 5km de chez soi. L’homme de la jungle trahi par la technologie, repéré grâce à une communication satellite. Reyes à explosé son forfait, l’armée colombienne l’a explosé. Please retry your call later. Une opération militaire réussie même si elle énerve en apparence le président équatorien Rafael Correa. Non c'est un président, moi aussi je pensais que c’était un joueur de tennis. Cette opération, précise, technologique, suggère la participation de la CIA, d’autant plus que le terroriste était black-listé par les Etats-Unis et sa tête mise prix et pas pour peanuts. 5 millions de $. Aucun doute sur l’engagement d’Alvaro Uribe contre la guérilla Marxiste. On imagine mal Sarko aller chercher Ingrid dans ce champ de bataille. La Lybie et le Tchad c’est la fashion week à côté de la jungle Colombienne. Raul Reyes, c’est ce bisounours qu’Ingrid avait rencontré 9 jours avant son enlèvement, un clip promo d’Ingrid qui passait en boucle sur les chaînes info et disparu des écrans depuis samedi pour cause de décès de Raul Reyes. Va falloir refaire le montage. Ingrid pensait que Reyes était un interlocuteur, un humanite. Ingrid pensait qu’il fallait négocier avec les Farc. Ingrid c’est la rupture. Ingrid c’est du Sarkostyle version pétasse. De l’émotion, de la communication. J’espère que depuis 2002, Ingrid à changé d’avis sur les Farc. Après 6 ans de captivité, j'ai envie de dire qu'il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis. Que l’opération qui a visé Reyes mette hors de lui cet abruti de Chavez, c’est amusant. Mais que Sarkozy appelle à "faire prévaloir les considérations humanitaires" et à "conforter la dynamique positive" en vue de la libération des otages (suivez mon regard, la franco-colombienne ingrid betancourt-Delloye-Lecompte-etc-etc) cela devient inadmissible, voir même insultant pour l’action du gouvernement Uribe qui lutte contre une armée de 17000 terroristes qui sèment la mort et le désespoir. Copiner avec les terroristes pour la bonne cause, pour des considérations humanitaires. C'est beau. Il ne reste plus qu’a inviter Manuel Marulanda pour un week-end au Fort de Brégançon. Ou au Parc Astérix.
Ps : Je n'ai pas mis le lien de la vidéo de Reyes mort par respect pour la fashion week.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire