dimanche, novembre 02, 2008

Late Show with John McCain

Ce dernier Halloween était bien pratique pour McCain et Palin, ils n’avaient pas besoin de mettre des déguisements pour terroriser le monde. Palin n’avait même pas besoin d’un balai de sorcière pour faire peur à la population. Et puis inutile de tenter le diable et de prendre le risque de se le faire enfoncer dans le cul. Et puis ras le cul de commenter ses présidentielles, dont le niveau à atteint des sommets en matière de haine et de connerie avec McCain et Palin. Ras le cul de Joe le plombier, de Bristol la pute et de tout ce qui gravite autour de ce nauséabond ticket républicain. McCain a fait une campagne désastreuse, son équipe a orienté sa stratégie vers la base républicaine. Sauf qu'on ne gagne pas une élection sans stratégie à l’échelle nationale, on ne gagne pas une élection avec sa base. Le temps qu’il s’en aperçoive, la frite est cuite et la dinde de colistière bien fourrée. J’espère que dès le week-end prochain, McCain coulera une retraite tranquille dans son désert de ploucs et Palin rentrera dans sa cambrousse se faire engrosser par son Big Lebowski de mari. La campagne présidentielle va prendre fin dans quelques heures, et la première des satisfactions est de ne plus voir cette tête de con de Rudoplh Giuliani à la limite de l’orgasme après chaque discours de McCain ou de Palin. Je comprends que ce connard de loser n’a même pas été soutenu par sa fille Caroline lorsqu’il était en course pour l’investiture républicaine, lui préférant Obama. Depuis deux semaines, la bulle Palin à définitivement éclaté, on ne compte plus ses conneries et ses maladresses, devenant un vrai boulet pour McCain. Et comme les cons, ça finit toujours en beauté, elle nous a livré un beau spectacle en se faisant couillonner par l’un des justiciers masqués canadiens qui s’est fait passer pour Nicolas Sarkozy et appelé Palin, qui non seulement à avoué avoir des prétentions présidentielles dans un futur proche, mais n’a pas bronché quand le faux Sarkozy avait présenté Johnny Halliday comme son conseiller spécial pour les affaires américaines et n’a apporté aucune correction lorsque l’humoriste s’est volontairement trompé sur les noms des premiers ministres du Canada et du Québec. Palin se contentant de faire savoir qu’elle est impatiente de les rencontrer. Après ce dernier feu d’artifice, Palin à bien raison de déclarer qu’elle mettait le résultat des élections présidentielles entre les mains de Dieu. Dieu par-ci, dieu par-là, j’espère seulement qu’il ne sera pas à la maison blanche, où Palin ne manquera pas de faire ses séances de maraboutisme dans le bureau ovale comme elle en a l’habitude en Alaska pour chasser les sorcières et les forces du mal. Dommage qu'elle n'a pas eu l'occasion de bosser pour Clinton, il l'aurait bien aspergé avec son eau bénite. Palin n’a cessé de dire que la plus grande autorité dans sa vie reste sa foi, Palin n’a cessé de répéter qu’elle croit que chaque mot de la bible n’est que l’absolue vérité et que cela devrait influencer les orientations futures de la nation américaine, ses choix stratégiques, militaires et diplomatiques. De ce point de vue, l’inexpérience de Palin devra être le cadet de nos soucis, puisque tout est écrit. McCain, Palin, Halloween, j’oublie presque que ce blog entre dans sa 3eme saison, l’occasion de vous dire simplement merci de me lire et d’être fidèles au rdv. Sinon pour ce Halloween, je me suis déguisé en trader et j’ai fait le tour du voisinage pour vendre des actions pourries, et vous?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire