samedi, décembre 22, 2007

Christmas Parade

J’adore cette période. J’adore cette période parce que sa magie est si forte que tout le monde se sent obligé de faire la fête, la chenille, l'imbécile, d’être joyeux, de faire des cadeaux pourris, de souhaiter des trucs plus ou moins cons, de faire des résolutions aussi teubées les unes que les autres. Les gens intelligents, qui veulent faire original et surtout s’inscrire dans le cadre merveilleux des lumières de Noël souhaitent la paix dans le monde, avec un air tellement fashion et aussi sincère que l’avis d’une attachée de presse d’une maison de luxe que j’ai tout de suite envie de sortir une liasse de billet pour la rajouter aux 7 milliards déjà dans la chaussette de l’autorité Palestinienne. Comme ça, sans même une garantie de leur part. Dans la foulée, une soudaine envie me prend de demander un président pour le Liban auprès du Père Noël syrien, de vendre des armes à la Lybie et de tout faire pour couler l’équipage de l’arche de zoé. Père Noël, moi aussi je voudrais être petit, con et migraineux, me bourrer la gueule avec Vladimir Poutine et enchainer juste après un point presse collector, moi aussi je veux enflammer les banlieues, me faire insulter par les pêcheurs bretons et traiter mon porte-parole d’imbécile parce qu’une journaliste de CBS me demande si je sais où se trouve mon ex. Moi aussi j’ai envie de me taper une ex top-model recyclée dans la chanson BCBG et faire avec elle l’imbécile à Eurodisney. Moi aussi je veux me taper des week-ends et des vacances bling-bling grâce à des amitiés douteuses et de m’endimancher dans du Prada. Moi aussi je veux menacer l’Iran tout en lui proposant mes services pour du nucléaire pas "si-vil" que ça. Moi aussi je veux faire une visite de 5 heures en Afghanistan juste pour montrer que j’ai des couilles alors que je suis protégé par une toute une armée et que les taliban ne me calculent même pas. Moi aussi je voudrais recevoir Chavez et les Betancourt, faire du n’importe quoi en baissant mon froc pour les farc et leur dire sur YouTube combien ils sont humanistes, tout ça pour qu’ils libèrent l’ex de Villepin qui voulait faire sa salope dans la jungle. Moi aussi j’ai envie de dire à G.W Bush qu’il est un grand président, de le tripoter devant les caméras du monde entier juste pour montrer combien je suis familier de l’homme le plus puissant au monde. Mais maintenant, j'ai bien peur pour mon amitié avec les américains. J’ai bien peur qu'un noir n'accède à la maison blanche, c’est mauvais signe. Je suis politiquement superstitieux.
Père Noël, j’aime mes amis de la blogosphère, et pour cette année, je voudrais faire les choses en grand, je veux tous les protéger avec un bouclier fiscal virtuel, je veux même leur donner un code html magique qui les rendra invisibles aux yeux du fisc. Et pour leur montrez combien je les aime, je voudrais royalement subventionner leurs blogs par l’argent du contribuable. Mes amis, vous n’avez qu’a me donner un chiffre, vous recevrez un chèque du trésor public, avec les compliments du père Noël. Après, que vous financiez avec cet argent une guérilla ou que vous vous payiez la dernière collection SEE BY CHLOE, cela vous regarde, mais j'aimerais ne figurer sur aucun de vos listings fictifs.
Joyeux Noël mes amis, je vous embrasse tous, que vous soyez athées, chrétiens, syndicalistes, juifs, musulmans (sauf les shiites, bande d’enculés, allez demander vos cadeaux à Nasrallah).
Joyeux Noël mes amis. Même si de loin, vous l'avez deviné, je préfère Halloween. Si vous avez des résolutions qui font peur, envoyez-les moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire