lundi, juillet 28, 2008

The Sum Of All Fears

Cette fois ce n'est ni des manifestations, ni le spectre RSF, ni des blogs qui menacent les JO de Pékin. Non. C'est une menace paranormale qui plane sur les JO de Pékin. Les Fuwa, les 5 mascottes officielles des jeux sont maudites. 5 mascottes, 5 plaies. Beibei, le poisson qui symbolise les mers et les fleuves à infligé ses pires inondations à la Chine depuis 50 ans. Jingjing le Panda à provoqué un terrible séisme dans son Sichuan natal. Huanhuan, la Flamme olympique, à fait subir à sa torche un véritable chemin de croix. Yingying l'Antilope tibétaine à foutu toute une région à feu et à sang. Enfin Nini symbolise l’hirondelle, vénérée à Weifang, capitale du cerf-volant, où à eu lieu une catastrophe ferroviaire. Les Fuwa, une petite bande de p'tits cons dont l’assemblage des premières syllabes de leurs noms donne "Bei Jing Huan Ying Nin", qui veut dire "Bienvenue à Beijing". Tout un programme. La somme de toutes les peurs. Il faut donc croire que ce n’est pas encore terminé et que le pire est à venir. Comme être superstitieux finit toujours par porter malheur et que ce dernier n’arrive jamais seul, les chinois prennent un sérieux coup au moral avec leur chiffre fétiche, le 8, supposé source de bonheur infini. Cette superstition ne tient plus debout, en tous cas pas plus qu’un bâtiment du Sichuan quand on sait que le séisme qui à frappé cette région à eu lieu 88 jours avant le début des jeux. Et dire que le gouvernement chinois trouve que ça portera bonheur de donner le coup d’envoi des JO le 8-8-2008 à 8 heures et 8 minutes. Un max de "chances". Mais la présence de Sarko à la cérémonie d’ouverture leur portera surement bonheur. Espérons qu'il n'ira pas jusqu'à dire "merde" au président chinois pour souhaiter bonne chance aux JO, les locaux peuvent très mal interpréter la chose.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire