dimanche, novembre 23, 2008

Desperate Housewives

Lendemains de partouze anti-Palin difficiles. On est bon pour une véritable cure de désintoxication après ces présidentielles américaines. Mais après Hollywood, retour à Bergueswood où les Chti’s ont encore frappé. Ainsi, Martine Aubry remporterait le poste de premier secrétaire du PS grâce à 12 chti’tes voix du nord. Plus forts que les morts qui votent pour Tibéri ces Chti’s. Un coup c’est 42 voix d'avance, un coup c’est 12, un coup c’est 19 voix de retard, Aubry et Ségolène se donnent en spectacle dans une ambiance mi-Reservoir Dogs mi-Desperate Housewives sur fond de c’est celui qui le dit qui l’est. Du vrai n’importe quoi. Aubry se prend pour Merkel et Ségolène fait son Obama. Mais entre les meetings à 100000 personnes d’Obama et celui du Gymnase Japy de Ségolène, il y a tout un monde. Le jet lag entre la campagne présidentielle aux usa et le Congrès PS de Reims est assez difficile à encaisser. C’est comme si durant des semaines on commentait la Coupe du Monde et qu’on se retrouve du jour au lendemain à analyser des matchs de merde de Ligue 2. Aubry et Royal nous font même regretter la savoureuse connerie de Sarah Palin de triste mémoire, qui deux semaines après la débâcle de McCain, se prend toujours la tête à faire le tri dans son dressing pour des avocats du parti républicain venus récupérer pour 150000$ de vêtements. Heureusement que Sarko est là pour éviter qu'une chienlit médiatique s'installe. Il est donc parti énerver les américains en se posant comme donneur de leçons lors du dernier sommet du G20 alors que d'un autre côté, il s'emploie à transformer Bercy en une véritable société écran au capital de 300 MD€. Sarko à donc sérieusement agacé aux Etats-Unis et la sarkonnade n’a pas échappé à Obama, qui à finalement décidé de snober ce nouvel "ami" qui voulait être le premier chef d’Etat à rencontrer le président élu américain. Mais c’est vrai que maintenant qu’Obama commence à tracer les contours de sa nouvelle administration, il pourra finalement travailler à résoudre la crise financière, et vu que les indicateurs de l’industrie du luxe sont toujours au vert, il serait utile de proposer à Obama de nommer Miucia Prada à la place de Henry Paulson et de remplacer Ben Bernanke par Marc Jacobs. Caroline Christiansson devra elle être nommée conseillère spéciale aux tendances économiques, elle anticipe très bien les fluctuations de la mode donc pourquoi pas les variations de la finance internationale. Pendant ce temps là, on apprend que Rachida Dati n’a pas "Chaumet" sur les colonnes du Figaro et que Joe le plombier sortira un livre le 1er Décembre. On aurait peut-être du partciper au Vendée Globe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire