lundi, décembre 08, 2008

Thanksgiving

Politiquement, il est désormais clair que l’année 2008 se place sous le signe de la dinde politique. Alors que le Parti Socialiste se prend une sacré bouffée de chaleur avec ses querelles de ménopausées, Sarko s’occupe d’administrer un traitement hormonal à l’économie française. Le bon plan Sarko pour la relance n’est finalement qu’une farce de plus de celui qui se voulait le président du pouvoir d’achat et de la relance. Les ménages n’auront rien, au mieux ils pourront s’endetter ou recevoir l’aumône pour les plus pauvres. La presque totalité des 26MD€ ne profitera qu’au capital. Après avoir crée la plus gigantesque société écran au capital de 360 MD€, Sarko se lance dans les fonds souverains avec 26MD€. Ce qui est dingue, c’est que le gouvernement français n’a toujours pas pigé les tenants et les aboutissants de la crise en France, il lui fallait donc commencer par doper l’économie pour créer les conditions de la crise américaine juste pour comprendre et trouver des repères. Il fallait y penser. Mais ce plan aura au moins permis de créer un job pour Patrick Devedjian, propulsé Ministre chargé de la relance. Un choix aussi hasardeux que le plan lui même quand on sait que Sarko déclarait pendant la campagne présidentielle "Devedjian, il casse tout ce qu’il touche". Sauf que là c’est un casse de 26MD€ que Devedjian risque de faire. De l’argent qui sera claqué pour rien. Les français auraient au moins pu s’en servir pour une prime à la casse-toi-pauv’-con, un parachute bling-bling qui les aurait débarrassé de Sarkozy. Pendant ce temps là, Rachida Dati veut débarrasser la France de la petite racaille de 12 ans alors qu’Ingrid Betancourt joue à la passeuse de guérilleros repentis vers le doux pays à sa mère. De cette dinde sauvage, la France ne finira pas d’en bouffer. Heureusement que la politique américaine continue à nous faire marrer puisque le Washington Post nous fait cadeau d’une photo publié sur le facebook de Jon Favreau, le speechwriter d’Obama, et sur laquelle on le voit tripoter lors d’une soirée un poster en carton d’Hillary Clinton, nommée récemment Secrétaire d’Etat. Pouêt-Pouêt.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire