dimanche, décembre 09, 2007

FARC FACTOR

Je déteste Décembre. Pas pour des considérations météorologiques mais pour la chienlit ambiante. Circulez y a rien à voir, juste un colis qui à explosé dans un cabinet d’avocats. Décembre, c’est pire qu’un Juillet sans guerre au Liban. En clair, on se fait chier. Décembre, c’est habituellement des crashs d’avions, des tremblements de terre et des tsunamis, Dieu rappelle ainsi qui est le plus fort aux hérétiques que nous sommes et espère du coup commencer le nouvel exercice avec plus de contribuables. En cette fin d’année, l’Ebola revient à la mode, je ne sais pas si Dieu est en panne d’inspiration mais en Ouganda, des fashion victims y ont déjà succombé. TF1 ne va pas tarder à programmer une rediff d’Outbreak.
Mais les Betancourt, Delloye & Associés ont été plus fort que le service comm de Dieu et son armée de pères Noël. Car ce Noël, le petit Jésus va être remplacé par Ingrid, la crèche sera dans la jungle et les rois mages vont être remplacés par des rebelles du FARC. Je ne vais pas revenir sur la vidéo pisseuse de Sarko destinée à Marulanda parce que je ne trouve pas les mots pour la qualifier, une chose est sure, jamais un chef d’état n’a été aussi ridicule. Le Liban à bien raison de rester sans président. Tout ça pour sauver le cul d’une rebelle des beaux quartiers qui voulait frimer en pleine jungle alors qu’un otage franco-colombienne, Aida Duvaltier, à crevé la gueule ouverte sans que la France ne bouge son cul. Mais à croire la blogosphère et l’opinion publique supposée ne rien branler a part suivre l’affaire Ingrid, cette histoire commence à péter les couilles à plus d’un et Ingrid risque de cumuler le statut d’Ennemi Public avec celui d’otage. Il faut dire aussi que la matrice Betancourt nous tient par les couilles, Mélanie fait son école de cinéma à New York et il y a fort à parier que nous aurons droit à un film(s) sur Ingrid quelle que soit l’issue de la prise d’otage, pardon, du scénario. Qui aura le premier rôle? Angelina Jolie?
Soyons sérieux un moment, au-delà de l’affaire Betancourt, quelques futés tentent une récupération révolutionnaire cautionnée bêtement par Sarkozy. Ces futés ne sont autres que Hugo Chavez le bolivarien et Daniel Ortega le sandiniste. Ces salopards de guérilleros espèrent ainsi anoblir les FARC et réchauffer le projet de libération pseudo sociale de l’Amérique latine qui butait toujours sur la Colombie. Il est utile de rappeler qu’avec Chavez, les FRAC et les ELN ont toujours bénéficié du soutient logistique de Caracas, qui leur fait parvenir armes et munitions et fait transiter les dirigeants de la guérilla pour des soins à Cuba, dont nous avons découvert le merveilleux système de santé grâce à Sicko de Michael Moore. Je suis même prêt à parier qu’Ingrid est détenue par les FARC mais au Venezuela et que Chavez voudra monnayer politiquement sa libération. Sarko va être sur le cul quand Chavez lui demandera aussiCarlos en échange d’Ingrid. Chavez, qui a reçu le prix des droits de l’Homme de la Libye, à du être bien rencardé par le colonel sur la manière avec laquelle il faudra négocier avec Sarko. La géopolitique made in Neuilly à ses limites.
Géopolitique pour finir, mon ami Wil à été bien modeste lors de son interview sur RJB, trouvant le terme géopolitique trop pompeux pour désigner son blog. Je ne trouve pas ce terme exagéré, bien qu'il n'exprime pas la portée de sa blogging experience. Wil est une vision géopolitique à la fois personnelle et interactive, un portail d'opinions si j'ose dire. Une expérience qui m'a encouragé à blogger, mais je pense que ce point ne rend pas Wil particulièrement fier!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire